Dans les grands airs, en faisant un pique-nique, abeille et guêpe s’invitent souvent à table. Si ces insectes présentent des similitudes, on n’arrive pas, parfois, à faire leurs différences. Certes, ils sont tous les deux à l’aise dans les champs qu’on soit confronté à leur présence, seulement, en rencontrer signifie souvent… « piqûre ». Mais qu’importe la raison, il serait mieux de savoir faire la différence.

Abeille et guêpe, la différence la plus évidente

Les deux insectes peuvent évoluer à la ville comme à la campagne. Ils se différencient déjà par leur physique et leur morphologie, car l’abeille est, en général, plus petite que la guêpe, qui, elle, se distingue par sa fameuse « taille de guêpe », définie par une séparation au niveau de l’abdomen et du thorax. Leur couleur n’est pas la même non plus : celle de l’abeille est d’un jaune pâle et d’un brun rayé tandis que celle de la guêpe est d’un jaune vif avec des traits noirs.

Elles sont également différentes sur tout le corps, car l’abeille est duveteuse, avec des poils denses et plumeux. La guêpe, quant à elle, a un corps lisse, certes, avec quelques poils, mais peu abondant. Sachez que les guêpes, comme les abeilles, se constituent un habitat en alvéoles, mais celui des guêpes se reconnaît surtout avec sa couleur grisâtre puisqu’il est fabriqué à partir de débris d’écorces, fixés à l’aide de sa salive.

Des dissemblances moins manifestes

Avec plus d’attention, vous vous apercevrez que leurs comportements ne sont pas non plus les mêmes. L’abeille est beaucoup moins présente et moins attirée par les repas et les goûts alimentaires, elle est également moins agressive et ne réagit que quand elle se sent menacée. La guêpe, par contre, est beaucoup plus réactive et plus menaçante.

Leur grande différence réside dans leur alimentation. Si les abeilles sont toujours dans une ruche et se nourrissent de nectar et que seuls les aliments sucrés ont de l’importance pour elle, la guêpe réagit tout autrement. En effet, la guêpe est omnivore, elle peut être attirée par une alimentation sucrée, végétale comme elle l’est avec la viande et le poisson, comme ses larves sont carnivores. Pour un repas à l’extérieur, il faut en prendre compte et prendre les mesures nécessaires afin de prévenir d’éventuelle invasion ou d’une visite inattendue.

Comment piquent-elles ?

Que ça soit une abeille ou une guêpe, on appréhende tous leur piqûre qui pourrait s’avérer dangereuse pour un sujet qui en est allergique. Notez que ces insectes ne piquent pas instantanément, ils utilisent leur dard seulement pour se défendre quand ils jugent qu’il y a danger imminent : un mouvement brusque ou une main qui bouge promptement. Être calme est le meilleur comportement à avoir.

Chez une abeille, la piqûre est son dernier recours, comme elle mourra après avoir piqué. Seulement, sa piqûre est beaucoup plus allergène et nécessite une certaine délicatesse lors du retrait du dard pour ne pas répandre son venin. La guêpe peut, par contre, piquer plusieurs fois, car elle aura toujours son dard après avoir piqué.

Catégories : Vie de bête

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *