Depuis la nuit des temps, l’apiculture a toujours accompagné les différentes civilisations humaines. Et aujourd’hui encore, nous ne sommes pas encore prêts d’arrêter de consommer le miel. Secteur promis à un avenir certain, devenir apiculteur serait une option et serait considéré comme étant un métier de l’avenir.

Un retour à la nature

L’agriculture : des métiers à la mode. Avec les différentes campagnes où l’on promulgue le retour vers le naturel, les secteurs du vert connaissent le vent en poupe ces dernières années. Pour aller plus loin, de plus en plus de Français se tournent exclusivement vers le marché bio. Secteur concerné par cet engouement, l’apiculture représente aujourd’hui un secteur à forte potentialité.

Pourquoi devenir apiculteur ?

Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à s’engager sur la voie de l’apiculture. D’un côté, il y a ceux qui partent en retraite et qui désirent investir un domaine qui les passionne. Pour d’autres, c’est plutôt une manière de rebondir après un échec financier. D’autres encore s’engagent sur cette voie pour contribuer à l’équilibre de l’écologie, car l’importance des abeilles pour la pollinisation des végétaux n’est plus à démontrer.

Quelle que soit la raison qui vous pousse à devenir apiculteur, vous devez comprendre que c’est un métier qui s’apprend. Si le taux d’échec des nouveaux apiculteurs est revu à la hausse, c’est parce que l’on s’imagine souvent qu’il suffit d’avoir des abeilles et de laisser faire le temps. Bien au contraire, une formation est requise pour réussir sur cette voie qui est associée à beaucoup d’exigences.

Comment débuter dans le métier ?

Après avoir suivi une formation pointilleuse, la première étape du projet consiste à chercher un financement dans le cas où vous n’avez pas un compte en banque généreusement garni. Ensuite, il vous faudra acheter des cadres de ruches pour accueillir les abeilles. Si vous envisagez une dimension professionnelle, il vous faudra au moins quelques dizaines de cet équipement.

Tous les équipements nécessaires à votre miellerie doivent également figurer dans vos dépenses prévisionnelles. En outre, n’oubliez pas que les ruches et les cadres doivent être entretenues régulièrement et remplacées au bout d’une année d’usage. Dans le cas où vous employez d’autres personnes, il faudra également inclure leurs salaires dans vos dépenses.

Les qualités nécessaires

Pour devenir un bon apiculteur, certaines qualités seront exigées pour mettre toutes les chances de votre côté. Tout d’abord, il faut impérativement avoir une passion pour les terres, l’agronomie et l’écologie. Sans cette qualité, vous pourrez bien vite vous lasser de cette activité. Ensuite, un minimum de connaissance en botanique est également exigé pour faire le pont entre les végétaux et les abeilles.

Il faut également une bonne dose de courage pour devenir apiculteur. Bien souvent, les facteurs météorologiques que l’on ne peut pas maîtriser sont les ceux qui influeront de manière conséquente sur vos animaux. La persévérance sera de mise, car votre motivation sera soumise à rude épreuve.

Enfin, il est impératif que l’apiculteur soit en de très bonnes conditions physiques, car les matériaux utilisés pèsent lourd et que la surface à couvrir peut devenir importante si les affaires marchent bien. Bien sûr, engager du personnel est en option, mais le métier d’apiculteur nécessite un minimum de force.

Catégories : Aider les animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *